Atelier Positions / Trans, 20 février 2014, 10h-13h, Maison de la Recherche d’Aix-en-Provence, salle 2.44

Transpositions1.jpgTranspositions

Au grand théâtre du pluralisme culturel, dans le magasin des accessoires conjonctifs, tous n’offrent pas un même degré de maniabilité.

Le multi n’est pas sans lourdeur, certes, mais aisément saisissable. L’inter affiche une grande souplesse quoiqu’il soit, parfois, difficilement rattachable. Le et, court, droit et rigide, ne pose aucun problème. Reste le trans qui possède tous les défauts de ses qualités : telle une membrane plastique, extensible ou réductible à souhait, extrêmement malléable, ses mouvements sont imprévisibles et imprédictibles. Pourtant, c’est le plus utile de tous les outils de liaison.

Le comparatisme littéraire ne saurait désormais s’en passer malgré les caprices de son usage. Décliné, entre autres, en transdisciplinaire, transculturel ou translinguistique, il illustre le principe fondateur du groupe « Transpositions », composante du Centre interdisciplinaire d’étude des littératures (Université d’Aix-Marseille). Afin de faire retour sur les orientations épistémologiques et méthodologiques du groupe,  le 20 février 2014 (Maison de la Recherche, bâtiment 2, salle 2.44) s’est tenue une journée d’études sous la forme d’un atelier de réflexion intitulé  « Position : trans ».

 

Programme


Le groupe « Transpositions » fédère des axes de recherche dont le point commun est de questionner le principe du transfert et de la translation entre des cultures (traversées), des langues (traductions), des médiums artistiques (transmédialité) et des périodes historiques (traces).


TRANSMEDIALITE

Aude Locatelli, «La problématique de l’hybridité musico-littéraire»

Lise Wajeman, «Texte et image, théories de l’effet» ou «Trans/ transes»

Victoire Feuillebois, « Intermédialité et transmédialité : le récit encadré sur la musique au XIXe siècle, concurrence ou transposition des modèles artistiques ? »

Hélène Martinelli, « Le livre auto-illustré, un objet inter-, trans- ou automédial ? »

Anysia Troin-Guis, « Transmédialité et intermédialité : un comparatisme littéraire et médial appliqué à la Poésie Expérimentale dans les années 1960-1970 »

Questions


TRAVERSEES

Inês Oseki, “De l’anthropophagie à la translucifération”

Francesca Manzari, “Transcréation: entre philosophie et littérature”

Crystel Pinçonnat,”Endofiction et fable de soi: Écrire en héritier de l’immigration”

Erika Riberi, “De la ville au roman, transpositions : Barcelone, Marseille, Naples”

Myriam Geiser, « Les lieux des littératures transculturelles »

Stéphane Cermakian, “Transnationalité et transcendance. Une mystique comparée : Cioran et Sarafian”

Tina Mamatsashvili, “ La représentation de L’Autre. Perspectives transculturelles “

Présentation Power Point

Aurélie Renault, « La question afghane, de l’approche transculturelle à l’approche transgénérique »


TRACES

Eloisa Bressan,”Transpositions et transferts des troubadours dans Les Cantos d’Ezra Pound”

Eric Lecler,”Les difficiles transpositions de la philosophie dans la critique littéraire” (et plus précisément des détournements du terme “idéalisme” dans L’Absolu littéraire)”

Questions

Contact : alexis.nuselovici@univ-amu.fr

Programme Atelier Position Trans

La présentation de la journée d’étude sur le site du CIELAM (Centre Interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.